Non jugement

Pratiquer le NON-JUGEMENT, c’est vivre sa vie comme le Chevalier toltèque. 

« Les accords toltèques, ce sont des clés d’entraînement pour développer des relations impeccables avec soi-même et les autres ».

C’est comprendre que tout émane de soi. Que ce que l’on peut reprocher à l’autre, n’est que le miroir de ce qui se trouve en nous. C’est se mettre à la place de l’autre tout en observant ses propres comportements. C’est accepter toutes les différences qui ne font qu’enrichir notre personnalité. C’est à la fois très simple et très complexe. C’est le chemin de toute une vie.

Le combat du chevalier moderne n’est pas de défendre un donjon, un château, un pays, des ennemis extérieurs.

Son combat est interne ; il doit s’efforcer de vaincre ses ennemis intérieurs, de se libérer de la manière de penser, d’aimer et de vivre dont il a hérité de son milieu.

Pour ce faire, il doit acquérir trois maîtrises:

La 1ère est l’ATTENTION; c’est la maîtrise de la conscience. Avant de pouvoir changer quoi que ce soit, il faut apprendre à se connaître, à prendre conscience de la manière dont vous réagissez, dont vous parlez, dont vous pensez.  Tout ce qui constitue les automatismes acquis depuis l’enfance et qui sont la base votre éducation, vont être revus, analysés et soumis à une attention minutieuse et systématique.

La 2ème clé est la maîtrise de la TRANSFORMATION. C’est ce que propose les Quatre Accords Toltèques, un changement radical de votre façon de penser, de vivre, d’aimer.  C’est le travail de toute une vie mais qui, s’il est fait régulièrement ne tardera pas à vous en faire récolter les fruits.

La 3ème clé est la maîtrise de l’INTENTION à laquelle Don Miguel Ruiz donne aussi le nom de « Maîtrise de l’Amour ». Le chevalier toltèque accompli atteint finalement le niveau où son intention n’est plus parasitée par rien de limitant, de nuisible ou de destructeur. C’est un amour qui incite les autres à cheminer à leur tour vers leur propre maîtrise intérieure.

TRENTE-SEPT questions à vous poser par rapport à ces Quatre Accords Toltèques !

Retour en haut